fbpx

Vous achetez des biens d’occasion pour votre entreprise ? Voici ce qu’il faut savoir !

vert, loupe et argent

Le développement durable et l’utilisation de biens de seconde main sont des sujets d’actualité ! Non seulement les biens d’occasion permettent de réaliser des économies substantielles sur votre budget, mais ils contribuent également à l’économie circulaire. Dans cet article, nous abordons quelques points clés à prendre en compte lorsque vous envisagez d’acheter des articles de seconde main pour votre entreprise. Vous voulez en savoir plus sur les aspects comptables et fiscaux des biens de seconde main ? Lisez vite la suite !

1. Pas de récupération de la TVA sur les achats d’occasion effectués par des particuliers

Vous achetez un produit d’occasion à un particulier ? Sachez qu’aucune TVA n’est appliquée. Vous ne pouvez donc pas récupérer la TVA payée. Cela peut sembler un inconvénient, mais le prix d’achat moins élevé compense souvent cet inconvénient.

2. Documentez votre achat d’occasion

Même si vous ne recevez pas de facture officielle pour les achats d’occasion effectués auprès de particuliers, vous pouvez tout de même inclure ces transactions dans votre comptabilité. Vous les comptabilisez alors comme des frais professionnels. 

Bien entendu, vous devez le faire correctement. Il est donc important que vous établissiez un reçu d’achat contenant toutes sortes d’informations essentielles telles que les noms de l’acheteur et du vendeur, une description des biens, le prix et la date d’achat. Veillez également à faire signer cette preuve d’achat par le vendeur !

Curieux de connaître d’autres dépenses professionnelles déductibles intelligentes ? Lisez cet article ! 

3. Un extrait de compte n’est pas une preuve suffisante

Un extrait de compte bancaire ne suffit pas à lui seul à prouver vos comptes. En effet, il ne contient pas les détails des biens achetés. Vous devez donc toujours fournir une preuve d’achat détaillée (comme décrit ci-dessus) qui confirme le caractère professionnel de l’achat.

4. Dépréciation des investissements d’occasion

Les investissements d’occasion, comme les investissements neufs, doivent être amortis. Les périodes d’amortissement peuvent être ajustées en fonction de la durée de vie utile résiduelle attendue de l’article. Estimez la durée de vie utile prévue de l’équipement, tel qu’une voiture, un ordinateur portable, un téléphone mobile ou une imprimante. En effet, l’estimation de cette durée de vie est importante pour enregistrer correctement la valeur dans vos comptes.

5. Vendre des biens personnels à votre entreprise

Si, en tant que particulier, vous vendez à votre entreprise des biens que vous possédiez déjà avant la création de votre entreprise, cela peut présenter des avantages fiscaux (par exemple, une voiture). Là encore, il est essentiel de préparer une preuve d’achat correcte et d’appliquer une dépréciation puisqu’il s’agit d’un achat d’occasion.

6. Factures d’achats professionnels antérieurs à la date de création de l’entreprise

Si vous venez de créer votre entreprise, vous pouvez ajouter des factures originales pour des achats professionnels effectués jusqu’à trois mois avant la date de début de votre activité et vous pouvez encore récupérer la TVA. 

En d’autres termes, cela signifie que vous pouvez payer ces biens personnellement, mais qu’ils sont considérés comme appartenant à l’entreprise.

Vous n’êtes donc pas obligé de les vendre plus tard à votre entreprise en tant que biens d’occasion. Cela signifie également que vous ne devez pas facturer à votre entreprise une valeur inférieure (d’occasion) pour ces biens.

Conclusion

L’achat de biens d’occasion pour votre entreprise peut être un choix judicieux, tant sur le plan financier que sur le plan environnemental. En suivant les bonnes procédures de documentation de vos achats et de votre dépréciation, vous pouvez vous assurer d’un traitement comptable approprié. En outre, la vente de biens personnels à votre entreprise et l’utilisation intelligente du régime de TVA offrent des avantages fiscaux supplémentaires aux nouveaux entrepreneurs. 

Grâce à ces conseils, tirez le meilleur parti de vos achats d’occasion et contribuez à une entreprise plus durable ! 

Vous souhaitez en savoir plus sur la manière d’intégrer les biens d’occasion dans votre entreprise ou vous avez d’autres questions ? Contactez-nous et nous vous mettrons en contact avec un comptable partenaire.

Partager sur :

Demandez une démonstration gratuite maintenant !

Planifiez une démonstration gratuite de Striktly avec l’un de nos représentants.